vendredi 20 novembre 2009

100 expériences de psychologie pour mieux comprendre votre bébé

100 expériences de psychologie pour mieux comprendre votre bébé de Serge Cicoctti mérite le détour. Non pas parce que qu'il permet de mieux comprendre son bébé : la connaissance et la compréhension sont deux choses très diffrérentes. Il m"rite le détour parce qu'il regroupe toute une série d' expériences qui mettent bien en évidence les compétences précoces du bébé humain et sur le faisceau de relations qui sont nécessaires à sa bonne croissance.

Les expériences qui sont rapportées concernent surtout la période péri-natale. L'extraordinaire appétance du nourrisson pour l'autre et sa focalisation sur le visage humain (Bowlby en avait fait un organisateur du psychisme) se rencontre pratiquement à toutes les pages. On pourra y apprendre, ou le redécouvrir les capacités et de discirimation fine dont est capable le petit d'homme dès sa naissance.

On met souvent l'accent sur le fait que le bébé doive découvrir un tout nouveau monde à la naissance. Outre le fait que cela n'est pas tout à fait exact - il en a in utero une perception par l'audition, et kinesthésique via les mouvements qu'il ressent - cela laisse dans l'ombre le fait que les parents ont également à (re)découvrir le monde de leur bébé. Ils le font a partir des éléments donnés par leur culture, qui prescrivent les "bonnes" façons de s'occuper d'un enfant, et aussi à partir de leurs capacités à s'identifier à leur bébé. Les adultes font donc face à un inconnu (le bébé) qui leur est aussi familier. C'est, comme on dit, "leur" enfant, c'est a dire que c'est l'enfant qu'ils ont imagé, mais c'est aussi l'enfant qu'ils ont été, et même l'enfant qu'ils ont été pour leurs propres parents.

Pour aider à cette re-découverte, les adultes ont des capacités étonnantes. par exemple,  des mères reconnaissent leur nouveau né d’après une photo ou d’après l’odeur ; les pères reconnaissent leur enfant au toucher, dans la période sensible que constitue le post-partum.

Mais après tout, est ce si étonnant, si l'on garde à l'esprit que les parents avant tout de vieux bébés ?