mardi 27 octobre 2009

Cyberpsy

Rastofire finissait de se réveiller, tiré sans ménagement de son sommeil par une grosse lampe rouge clignotante et une voix dont il commençait tout juste à comprendre ce qu'elle disait.

... téral

Mais avant que le sens ne se forme complètement en lui, il pris conscience d'une présence à ses cotés. Le sergent Bones était bien entendu déjà levé et déjà équipé. Rastofire le soupçonnait de dormir tout habillé, mais cela aurait déjà été trop humain pour Bones. Bones était un soldat, et il ne connaissait que cet état. Le sommeil, la faim, la peur lui étaient étrangers et il se disait qu'il n'éprouvait que ce qui était écrit dans le Code Militaire.

Le groupe ne mis qu'un instant pour s'équiper et se retrouver dans la zone d'upload. Chacun vérifiait une dernière fois son matériel tandis que la voix commençait le compte à rebours

Voila le topo, dit Bones  : il y a encore un thérapeute qui a fait le malin la-bas, et comme d' habitude, c'est à nous qu'il revient de réparer les pots cassés. Faites ce que l'on vous a appris et rien que ce que l'on vous a appris - il lança un regard appuyé à Rastofire - et tout se passera bien. On a pas eu le temps de prendre des coordonnées précises. On s'upload, on fixe le problème, et on revient. Simple.

Qui est le contrôleur ?

C'était Patch qui avait demandé

Control, répondit Bones

Control était le contrôleur le plus expérimenté. Il était connu pour son sérieux, et la précision avec laquelle il exécutait son travail. Control ne demandait jamais un upload pour rien.

et le thérapeute ? demanda encore Patch

C'est Bouki.

Bouki avait la réputation de pouvoir entrer en relation avec des formes d'intelligence plus qu'exotiques et à la séance suivante - ou même à l'intervention suivante - de tout foirer. L'association du calme et méthodique Control et du fantasque Bouki ne pouvait qu'être explosive.

upload in progress.

dit la voix dans le casque de chaque soldat.

Comme d'habitude, l'Upload s'était passé sans a coups. Rastofire était toujours surpris de le constater. En attendant que les textures soient complètement chargées,  Rastofire fit un check de son équipement. Le HUD ne renvoyait que de icones vertes rassurantes. Puis il scanna l'environnement. Mais il n'y avait pas besoin de senseurs high tech pour voir ce qui était devant lui

Un gamin !

Et un gamin au milieu de nulle part. Rien. Tout était blanc.

L'enfant etait planté devant lui. Il avait un air sage, quoique un peu triste. Qu'est ce qu'un gamin pouvait faire ici ? Instinctivement, il tendit un bas vers l'enfant

Touche pas ! Patch le retint par la manche. Ce n'est pas seulement un gamin. C'est la représentation idéalisée que se fait le thérapeute de son patient.

Rastofire regarda le gamin d'un drôle d'air. Bones referma un scanner d'un coup sec et le mis dans un poche de sa combinaison

On est tombé en plein inter-transfert, les filles. Je vois le topo d'ici : Rastofire a idéalisé le patient, et clivé le transfert. D'un coté, le patient magnifique, de l'autre sa famille, chargée de tous les vices. A tous les coups, il est en train de se raconter une belle histoire :"Quelle chance que cet être si sensible ait échappé a une famille si monstrueuse et qu'il m'ait rencontré". On a avec nous une partie du puzzle. Bones désigna l'enfant. Quant à l'autre partie, elle va être facile à reconnaître.

Bones fit un geste vague, indiquant quelque chose dans la direction du gamin. A quelques dizaines de métres de là, le sol se plissait. Les ondulations montaient lentement et retombaient en cascades. Chaque éclat donnait naissance à des quelque chose qui prenait forme en devenant blanc cassé, puis beige, puis noir. Au fur et a mesure que les trucs prenaient de la couleur, leur identité devenait de plus en plus certaine

Des Mauvais Objets Archaïques ! cria Blutch

C'était la première fois qu'il prenait la parole. C'était un gars simple et silencieux. Son boulot était de veiller à la cohésion du groupe en l'alimentant suffisamment en énergie

Comment se fait il qu'on en trouve si tôt dans le processus thérapeutique ?

C'est l'effet Bouki mon gars, plaisanta quelqu'un

En formation les filles ! dit Bones. Je ne veux aucune AoE.  Si on aggro tout le groupe, on est foutus. Vous me nettoyez tout ça à coups d'interprétation faiblement saturée. Patch tu arroses. Blutch tu buffes. Rasto en soutien.

Incoming number 3 ! dit Patch

Les jambes plantées dans le sol, il avait équilibré la gatling sur la hanche et il arrosait les MOA. Il était alimenté en énergie par

INCOMING NUMBER 4 !

Comme à l'école. Tu parles !