lundi 24 janvier 2011

Moodscope, un anti-dépresseur ?

Capture d’écran 2011-01-22 à 18.57.13

Vu chez Henri Kauffman, un service dédié à la dépression. L’idée de Moodscope est de garder une trace de son humeur en répondant quotidiennement à une vingtaine de questions venant du questionnaire PANAS-X (Positive Affect Negative Affect Schedule) et de la partager, si on le désir avec les membres de son réseau Moodscope.

Selon Moodscope, le service est  aussi nécessaire que se brosser les dents ou faire sa toilette le matin. J’en doute fortement. En tous cas elle est dans la lignée du mouvement du “Quantified Self”. Selon les tenants de ce mouvement, le Self peut être exploré à l’aide de mesures régulières et précises. Les données recueillies (géométriques, biométriques, psychologiques….) permettraient à chacun d’avoir un meilleure connaissance de soi.

Moodscope serait inspiré de l’effet Hawthorne c’est à dire du fait qu’un comportement est modifié par le simple fait qu’il soit observé.

La grande question est : est-ce que cela marche ? Bien sûr, on trouve sur le site des témoignages élogieux. Mais le service apporte quelques remarques.

Moodscope est basé sur l’idée que l’humeur est liée à des évènements externes : une dispute avec son conjoint ou une partie de cartes avec ses amis provoquent des variations qui pourraient être mesurées. Or, il est des types de dépressions dont il est très difficile de donner des causes externes. On les appelle les dépression endogènes parce qu’elles sont déclenchées par des éléments internes qui n’ont qu’un rapport lointain avec la réalité externe.

Ensuite, la dépression n’est pas un comportement. Elle ne peut pas être modifiée par l’effet Hawthorne. C’est un phénomène extrêmement complexe qui mélange des lignées génétiques, environnementales, et psychologiques.

Troisièmement, ce type de dispositif peut entrainer des ruminations qui vont prolonger l’état dépressif. Swinkels et Giuliano (1995) ont montré que l’évaluation constante de l’humeur peur servir aussi bien des stratégies de régulations que des enfermements

 

pdf-file-logo-icon (1)Swinkels, A., & Giuliano, T. A. (1995). The measurement and conceptualization of mood awareness: Attention directed towards one's mood states. Personality and Social Psychology Bulletin, 21, 934-949.