dimanche 31 juillet 2016

Pokémon GO dans le cadre de l'éducation spécialisée


Pokémon Go est un jeu vidéo en Réalité Augmenté édité par Niantic. Il est jouable avec un smartphone qui vibre lorsque le joueur est à proximité d’un Pokémon sauvage. Celui ci apparait en surimpression sur l’espace réel dans l’appareil photographique du smartphone. Le Pokémon peut être capuré avec une Pokéball afin d’être entraînés pour combattre dans des arènes. Les points d’expérience qui permettent de progresser dans le jeu sont gagnés lorsque le joueur se déplace dans la réalité. 


Le phénomène est encore trop récent pour avoir des recherches sur l’utilisation de Pokémon Go dans le cadre de l’éducation spécialisée, mais certaines histoires sont suffisament explicites pour retenir l’attention des personnes qui s’occupent d’enfants qui ont des besoins spécifiques. Leonore KOPPELMAN a ainsi raconté comment le jeu Pokémon Go a facilité les sorties à l’extérieur de fils autiste Ralph et les interactions avec de parfaits inconnus. Si l’on garde à l’esprit que l’autisme est un trouble grave de la communication et que les interactions sociales sont un élément essentiel du développement de l’enfant, on comprend aisément l’importance de ce changement. 

D’autres enfants pris en charge dans le secteur de l’éducation spécialisé n’ont pas des difficultés à communiquer mais des difficultés à apprendre. Tous les enfants aiment apprendre et tous les enfants n’aiment pas les blessures narcissiques que les difficultés à apprendre provoquent. Ne pas apprendre, c’est sentir douloureusement une limite à son désir d’être compétent. C’est aussi se vivre différent des enfants de son âge. Pour ces enfants, un jeu comme Pokémon Go est une aubaine à ne pas manquer parce qu’il permet d’effectuer des apprentissages critiques dans le contexte sércure du jeu.


Le jeu Pokémon Go n’est que la partie émergée de l’iceberg. Utilisé habillement, il permet de développer des compétences essentielles comment les compétences sociales, le calcul, la lecture, la capacité à s’orienter et des compétences 

  • Les compétences sociales
Les enfants qui ont des troubles du développement sont ostracisés par la majorité de leurs pairs. Cette mise à l’écart est une double peine car les échanges sociaux offrent aux enfants un contexte dans lequel leurs apprentissages prennent sens et forme. Les interactions construites durant l’enfance déterminent les interactions que la personne aura à l’âge adulte. Ils donc essentiel que ces interactions soient le plus riche et le plus nombreuses possibles. 

Les enfants se font généralement des amis avec des activité comme les jeux de ballon. Pour ceux qui craignent le contact, ou qui sont trop malhabiles, un jeu vidéo comme Pokémon GO est extrêmement utile. L’habibilité motrice requise est minimale et les combats n’impliquent pas de contacts. De plus, les chasseurs de Pokémon GO sont des êtres extrêmement sociaux. Ils adorent parler de leur dernière capture, montrer leur journal de bord ou donner des conseils. Pour les enfants, cela abaisse considérablement le ticket 

  • L’image de soi
Le jeu commence avec la création d’un personnage. Le joueur choisi le sexe, la couleur des cheveux et quelques détails vestimentaires. Même si le choix est limité - pour l’instant, il n’est pas possible d’être noir - la discussion autour de la création du personnage est un moment de travail intéressant car il permet de s’approcher de l’image de soi que l’enfant souhaite projeter

  • Le langage
Le but de Pokémon GO est d’attraper des créatures au nom et à l’apparence exotique. Il est facile d’encourager l’enfance à décrire ce qu’il voit à l’écran. Les noms des Pokémons peuvent être compliqués a lire. Pour les enfants en délicatesse avec l’écrit, la bonne lecture des noms des Pokémons est un challenge à ne pas manquer ! Les parties de chasse sont ainsi un moyen agréable d’acquérir du vocabulaire et de s’entrainer à la lecture


Pour devenir le plus grand dresseur de Pokémon, il faut au moins savoir lire et compter. La lecture permet d’identifier les Pokémons et leurs capacités. Il n’y a rien qui ressemble plus a un DuoDuo qu’un autre DuoDuo mais un DuoDuo PC 45 ce n’est pas la même chose qu’un Duoduo PC 117. L’enfant ne peut pas se fier à sa seule mémoire visuelle car finalement seule la lecture permet de différencier deux Pokémons qui sont identiques.

La lecture sera aussi nécessaire pour lire sur Internet les conseils destinés aux Dresseurs de Pokémon. L’enfant devra avoir une lecture critique, car tous les conseils n’ont pas la même valeur. Il devra analyser si le conseil A est bon et s’il mérite d’être suivi. Il devra décider s’il accepte de donner de son temps pour suivre le conseil A plutôt que le conseil B, C, D… 
  • Les nombres et le calcul
De la même façon, le sens du nombre et la maitrise de la soustraction et de l’addition sont nécessaires à tous les dresseurs. Qui connait les nombres n’engagera pas un combat contre un Ronflex qui a 1680 Points de Combat avec un Rattata qui a 60 Points de Combat. La maitrise des opérations doit être suffisante pour résister au stress. Une fois que le combat a commencé, l’enfant doit rester suffisament calme pour pouvoir faire les soustractions qui lui permettent de suivre l’évolution du combat. Capacités à s’orienter dans la ville


  • La mémoire long terme et la mémoire court terme

Le joueur de Pokémon s’appuie sur ses connaissances pour évaluer la valeur de ses captures et mener ses combats. Avant les combats, le joueur s’appuie sur sa mémoire à long terme pour développer une stratégie. Par exemple, un Pokémon Herbe comme Bulbizarre double ses points de dommage sur les Pokémon Herbe. En mémorisant quels sont les forces et les faiblesses des Pokémon, les joueurs optimisent leurs chances de remporter des victoires. Une fois le combat commencé, le joueur s’appuie sur un autre type de mémoire. Le plus important est maintenant de mettre a jour régulièrement le tableau des actions et de leurs résultats, c’est pourquoi la mémoire de travail est davantage sollicité





  • Les compétences numériques
Dans un monde ou le numérique s’infiltre dans lous les recoins, la littératie numérique est devenue une nécessité. La litératie numérique peut être définie comme la capacité à lire, produire, et comprendre les documents diffusés sur le réseau. Les activités autour du jeu Pokémon GO permettent de développer la littératie numérique car au delà du jeu, l’enfant doit apprendre à développer des capacités de jugement des informations qui lui sont présentées. Il doit aller chercher d’autres informations sur Internet et les évaluer. La capacité à rejoindre les communautés d’intéret sur Internet est aussi essentielle car ce sont elles qui produisent et diffusent les connaissances nécessaires à l’avancée dans le jeu. Enfin, l’enfant doit s’appropier les codes qui déterminent ce qui est acceptable et ce qui est interdit dans l’espace du jeu