jeudi 24 septembre 2009

Comment choisir une console ou un jeu video pour son enfant ?

Une personne m'a récemment fait l'amitié de me demander conseil pour le choix d'un jeu vidéo pour son enfant. L'approche de la ludothèque, pour le nom averti, peut être assez angoissante, tant le nombre de titres disponible est faramineux. Par ailleurs, le désir d'offrir un jeu qui puisse être utile à l'enfant peut encore compliquer les choses.

Pour ce dernier problème, il est inutile de trop s'inquiéter : un jeu doit servir à rien. Il est donc inutile de demander à ce qu'un jeu puisse servir l'apprentissage de la lecture, corriger l'orthographe, améliorer les mathématiques ou une langue vivante. Il ne s'agit alors plus de jeu mais de dispositifs d'apprentissages présentés sous une forme attrayante. Ces "jeux" que l'on dit sérieux ne sont pas sans intérêt, mais ce ne sont pas vers eux que se tournent spontanément les enfants. Il est souhaitable de réserver ces jeux a des personnes qui ont vraiment un désir conscient d'apprentissage, d'une part parce que l'on apprend jamais rien par contrebande, d'autre part parce que l'apprentissage sera ainsi mieux soutenu par le désir conscient.

 

 Faire confiance à l'enfant

Faire confiance au choix de l'enfant, cela signifie l'accompagner dans ses choix, de celui du matériel de jeu à celui des jeux vidéo. Que Commençons par la console de jeu : pourquoi une XBOX 360 plutôt qu'une Playstation 3 ? Pourquoi une console portable plûtot qu'une console de salon ? Pourquoi une console plutôt qu'un PC. On attendra pas bien évidement les même explications pour un enfant de 10 ans et pour un adolescent de 16 ans. L'essentiel est que cela soit un échange de points de vues et que l'enfant soit mis dans la position de l'expert partageant ses connaissances avec l'enfant. Quels avantages voit il à cette console ? Est il intéressant d'avoir la même console que ses camarades ? On pourra s'aider, pour la discussion, des catalogues des magasins ou des fiches techniques de l'on trouve sur l'Internet. Cela permettra de construire un tableau récapitulatif des "pour" et des "contre" avant le choix final.

L'important est ici de prendre son temps. Vous aurez compris que le but est de faire confiance à l'enfant, et non de lui mettre la pression sur l'explicitation de ses choix. Peut être, surtout s'il est petit, ne saura-t-il pas dire pourquoi il faut absolument une NDS, ou peut être se sentira-t-il coupable de dire qu'il veut la même que son cousin. C'est que nos choix rationnels, que nous soyons petits ou grands, sont toujours sous tendus par des mouvements qui le sont bien moins. En vouloir à l'enfant, ou tenter de forcer l'explicitation des choix serait une erreur : après tout, nous avons nous aussi l'expérience que choisir peut être difficile ...

 

Le choix des jeux vidéo

La question du choix des jeux vidéo revient souvent chez les parents. Elle se résume finalement en une question : ce jeu n'est-il pas trop violent ? Là encore, il est possible et à mon avis bienvenu de demander à l'enfant d'expliciter son choix. En quoi ce jeu est il amusant ? En quoi est il différent des autres jeux ? Ce jeu n'est-il pas trop cher ? Ne vaut il pas mieux se tourner vers le marché de l'occasion ? Que dit la signalétique PEGI ? La encore, il ne s'agit pas d'attendre à ce que l'enfant fasse un mémoire sur "La sémiologie du jeu vidéo" mais que ses choix puissent être mis en valeur et discutés. Il est entendu que ces choix sont encadrés par ce que vous avez jugé bon. Ce cadrage ne sera pleinement opérant pour l'enfant que s'il entend ainsi : les choix des parents ne sont pas bons en soi; il sont ce qu'eux, parents, jugent bons pour leurs enfants. Il faut aussi distinguer les cadrages que vous faites de vos impossibilités : si une console ou un jeu est trop cher, il faut le dire à l'enfant : "cela me ferait plaisir de te l'offrir, mais je n'en ai pas les moyens"

 

Au final, choisir un jeu vidéo pour son enfant n'est pas si compliqué : il suffit de contenir, soutenir et d'aider à mettre en mots. Bref, le banal et quotidien travail des parents.