samedi 16 janvier 2016

Les enfants aiment les jeux vidéo parce qu'ils nourrissent leur intelligence



Il est facile de constater l'attrait des jeux vidéo sur les enfants et les adolescents. Il suffit de s'appuyer sur ses propres souvenirs, sur l’observation, ou sur les chiffres pour arriver à la même conclusion : les enfants ADORENT les jeux vidéo.

Les raisons de cet attrait sont généralement associées aux caractéristiques des jeux vidéo. Quelque soit le jeu vidéo, l’enfant est devant un flux de stimulations visuelles et sonores quasi incessantes. Il est par ailleurs pleinement acteur puisque ce sont ses décisions et ses actions qui permettent d’avancer dans le jeu. Ces raisons sont tout à fait valables et bien documentées. Mais il en est une autre qui a échappé à l’attention des psychologues. Elle concerne l’intelligence.

L’intelligence est définie d’une façon très générale par la capacité d’adaptation On différencie depuis CATELL une intelligence fluide et une intelligence cristallisée. L’intelligence fluide est la capacité à percevoir des relations indépendemment d’instructions ou de connaissances concernant ces relations. Elle est ce qui rend possible la pensée et le raisonnement abstrait ainsi que la résolution de problèmes. Elle est posée comme indépendante de l'apprentissage, de l'expérience, de l’éducation ou de la culture. L’intelligence cristallisée est très différente.

L’expérience et les apprentissage sont les éléments clés de l’apprentissage cristallisée. Cette intelligence est basée sur les faits. Elle est fortement liée a l’accumulation de nouvelles connaissances. Plus les apprentissages sont importants, plus l’intelligence cristallisée de la personne a tendance à augmenter. 

Il est possible de figurer les rapports entre l’intelligence fluide et l’intelligence cristallisée. L’intelligence fluide est l’eau qui court dans le lit de la rivière. L’intelligence cristallisée est le limon qui se dépose au fond de la rivière. La rivière est l'intelligence en général tandis que les paysages qu’elle traverse correspond aux expériences de la personne.

Les psychologues ont découvert que les types d’intelligence varient avec l’âge. Plus la personne est âgée, plus elle a tendance à s’appuyer sur l’intelligence cristallisée. L’expérience est ici la principale clé pour résoudre des problème, ce qui n’est pas sans poser des difficultés lorsque les problèmes rencontrés sont radicalement nouveaux. Il a aussi été montré que l’intelligence fluide culmine à l’adolescence et commence à décroître vers 30-40 ans. La vitesse de traitement de l’information a également tendance à augmenter pendant l’adolescence. Elle atteint un pic à l’entrée dans l’âge adulte, vers 18-19 ans, puis commence à décroître tout au long de la vie.

Ce détour par la psychologie de l’intelligence permet de comprendre l’attrait des jeux vidéo sur les enfants et les adolescents sous un nouveau jour. Si les enfants s’impliquent autant dans les jeux vidéo, c’est parce qu’ils répondent à un besoin dévelopemental important en termes d’intelligence fluide. Un jeu vidéo est un environnement constamment changeant. Le joueur est à chaque instant confronté à des situations nouvelles qui l’amène à faire des choix qui doivent être décisifs. Les alliés comme les adversaires apportent toujours leur lots de bonnes et de mauvaises surprises. Une situation parfaitement maîtrisée peut se retourner brusquement. Si les joueurs ne prennent pas les bonnes décisions, la victoire escomptée va se transformer en amère défaite. 

Mis à part les casual games et les jeux de stratégie en tour par tour, tous les jeux vidéo nécessitent un traitement rapide de l’information. La micro-gestion des unités dans un jeu comme comme League of Legends en est un parfait exemple. Les bons joueurs doivent percevoir ce qui se passe dans l’espace de jeu, donner à cette information un sens, en tirer des conclusions et agir. Cela se traduit par un nombre d’actions par minutes qui peut être très importants. Les actions réalisées dans le jeu peuvent être la sélection d’une unité, la création d’un objet, d’une unité, d’un bâtiment, un ordre de déplacement ou d’attaque. Selon les jeux et les joueurs, il a été mesuré que le nombre d’actions réalisée varie entre 180 et 300 par minutes.


Au moment de l’adolescence, la vie cognitive est modifié dans différentes dimension. L’utilisation de l’intelligence fluide est favorisée et la vitesse de traitement de l’information augmente. Cela peut se comprendre par le fait que l’adolescence est un temps de changement majeur qui concerne toutes les composantes de la personnalité. Il est compréhensible que la personne s’appuie alors davantage sur une intelligence qui lui permettre de repérer de nouvelles structure dans un contexte ou tout change. Il est aussi compréhensible qu’elle cherche dans son environnement des occasions d’exercer ce mode de pensée. De la même façon, il est compréhensible qu’elle se tourne vers des situations ou ses compétences dans le traitement de l’information seront mise à l’épreuve. Le goût des jeux vidéo s’expliquerait ainsi moins par l’attrait des images violentes que par le fait qu’ils apportent a une personne l’intense afflux d’informations dont elle a besoin à ce moment de sa vie.