mardi 19 janvier 2016

Les jeux vidéo sont des problèmes à résoudre




Beaucoup de personnes voient des des jeux vidéo des problèmes. Ils seraient sans doute surpris de découvrir à quel point ils ont raison. Les jeux vidéo sont des problèmes à résoudre. Un des grands plaisirs du jeu vidéo est de se confronter à un problème difficile et de le résoudre.

C’est grandement réduire la complexité des jeux vidéo que de les réduire à des explosions, des effets pyrotechniques et des scènes très chargées émotionnellement. chargées. Les jeux vidéo confrontent souvent à des éprouvés de tristesse très vif lorsque un des personnages meurt. Dans Call of Duty : MW3, la mort de Soap est un aggravé par le fait que le joueur a investi beaucoup d’énergie pour sauver son compagnon d’arme et qu’en une seconde ses efforts sont réduits à néant. . Ce type de roller-coaster émotionnel est un des attraits des jeux vidéo mais il n’est pas le seul. Car avant d’en arriver là, le joueur doit résoudre une succession d’énigmes. En d’autres termes, les jeux vidéo sont une manière élégante de présenter des problèmes complexes à résoudre. 


En psychologie, on appelle résolution de problème le processus par lequel des personnes explorent, analysent et résolvent des problèmes. Le processus court des premières étapes de la prise de connaissance du problème jusqu’à eurêka final. Il inclut la découverte du problème, la décision de le résoudre, sa compréhension, la recherche des options, et les actions prises effectivement. Toutes ces étapes sont importantes pour qu’une solution au problème puisse véritablement être trouvée



Les algorithmes, l'heuristique, les essai-erreur et l'insight sont les stratégies communément utilisées pour résoudre un problème

Un algorithme est un procédure pas à pas qui produit un résultat attendu. L'utilisation d’une formule mathématique est un bon exemple de résolution de problème par un algorithme. Ce n’est cependant pas toujours la meilleure approche principalement parce qu’elle est couteuse en temps

L’heuristique est une stratégie qui permet de simplifier les problèmes complexes et de réduire le l’ensemble des possible à une quantité plus facilement gérable. L’heuristique est une démarche qui procède par tâtonnements. Elle pose des hypothèses provisoire et les évalue. Elle aide à se représenter des idées et les relations entre les idées.  


 L’approche par essai-erreur consiste a essayer un nombre important de solution et de sélectionner celles qui fonctionnent. Cette approche est une bonne option si le problème a un nombre de solution limité. 


Dans certains cas, la solution apparaît soudainement. L’insight est possible lorsque la personne reconnait que le prioblème est similaire à d’autres problémes déjà résolus. Contrairement aux autres stratégies, l’insight n’est pas sous le controle de la pensée consciente et volontaire.

  • La résolution de problèmes dans les jeux vidéo
Les jeux de Stratégie en Temps Réel (STR) se prêtent bien à l’algorithmie. Classiquement, au début d’une partie de STR le joueur dispose de quelques unités civiles et d’un scout. Un bon départ peut être décrit par les procédures suivantes : 1) construire trois fermes; construire une caserne; explorer avec le scout; 2) quand les fermes sont construites, a) affecter les personnes aux fermes; produire 3 soldats. L’idée est de progresser rapidement pour mettre sur pied une armée qui attaquera le camp ennemi dès qu’il sera repéré par le scout. De tels algorithmes peuvent être mis en place par l’intelligence collective des joueurs. Sur les champs de bataille de World of Warcraft , les joueurs organisent leurs attaques en fonction de tels algorithmes qui ont été appris par l’observation ou la lecture des forums de discussion. 

Toute la démarche du joueur vise à chercher et trouver . Ou est le passage ? vers quelle direction aller ? Quelle unité produire ? Parer ou Frapper ? Les feedbacks rapides donnés par les jeux vidéo en font un espace particulièrement adaptée a l’heuristique. Les bonnes solutions sont récompensées et les mauvaises solutions pénalisent le joueur. La mémorisation des solutions est favorisée à deux reprises. Tout d’abord, le faible délai entre la solution testée et le résultat favorise son maintien dans la Mémoire à Court Terme. Ensuite, le fait que les actions aient immédiatement une signification et qu’elles soient intégrées dans un univers narratif favorise son passage dans la Mémoire Episodique. 

La stratégie par essai-erreur est souvent utilisée en début de partie lorsque le joueur prend en main le personnage-joué. On observe alors souvent le joueur tester différents boutons et observer leurs effets sur l’écran. Pour un joueur expérimenté, cette phase est très rapide puisqu’il s’agit juste de se mettre en mémoire les fonctions des différents boutons. Pour un joueur débutant, cette stratégie peut être un peu plus longue. L’essai-erreur est aussi utilisé lorsque le joueur est bloqué dans une situation difficile. Le cycle mort-recharge de la sauvegarde permet alors de tester différentes solutions. Cette stratégie est très efficace pour trouver de nouvelles solutions. En ce sens, elle est liée à la créativité.


Les moments d’insight sont fréquents dans les jeux vidéo. Les joueurs sont alors comme Archimede dans sa baignoire. Après avoir tourné le problème dans tous les sens et échoué mille fois ils s’écrient “Eureka !”. Évidement ! Il fallait prendre cette direction ou utiliser cet objet. L’observation d’un joueur permet également de comprendre un tour de main qui était resté jusque là obscur. Parfois, les parties de jeu vidéo apportent des lumières sur l’Histoire qui est alors comprise sous un jour qui est rarement apporté par les manuels scolaires. Entendre un char russe T-70 ou une mitrailleuse MG-42 dans Battlefield 1942 donne un insight plein d’émotions de qu’ont été les horreurs de Kursk et du D-Day