jeudi 14 janvier 2016

Une nouvelle expérience montre que Minecraft est une médiation utile pour les enfants autistes





Dans la série, les jeux vidéo et la santé, voici Minecraft. Le jeu était connu pour avoir donné des millions d’heures de fun aux joueurs. Il est maintenant utilisé dans le domaine de l’éducation spécialisée auprès d’enfants présentant un trouble de spectre autistique.

Cette initiative est le fait de Christina  Noel, professeur de la School of Teacher Education, qui utilisé Minecraft pour aider les enfants autistes à développer leurs compétences en communication.

Minecraft est un jeu bac à sable dans lequel les joueurs construisent des objets. Lorsque le projet est un tant soit peu ambitieux, les joueurs doivent mettre leurs compétences en commun et communiquer pour coordonner leurs actions. Le jeu est donc un espace social dans lequel les joueurs interagissent, ce qui le rend particulièrement intéresant pour les enfants présentant un trouble du spectre autistique.

L’expérience menée par Christina Noel a duré de Septembre à Novembre 2015. Elle a rassemblé 15 joueurs agés de 7 à 12 ans. Parmi les joueurs, près de la moitié présentaient un trouble de spectre autistique. Le groupe était dirigé par un expert, Ben Hammond, qui connaissait suffisamment le jeu pour aider les enfants à résoudre les difficultés qu’ils rencontraient.

Les compétences de communication étaient sollicitées dans des cartes nécessitant le travail en équipe. Sans coopération, les joueurs ne pouvaient pas passer à l’étape suivante. Par exemple, les joueurs devaient tirer sur des cibles et échanger entre eux pour décider qui tire sur quoi. La coopération pouvait aussi être sollicitée dans un labyrinthe dans lequel un joueur devait devait  guider les autres vers la sortie. La progression devait  être collective car l’avancée du groupe ne pouvait se faire que lorsque tous les joueurs avaient passé certains points. Des éléments simples de game design permettent donc de promovoir des comportements de coopération.

Les communications, le plaisir partagé, et le contexte général de détente a favorisé les interactions des enfants dans le jeu mais aussi en dehors du jeu. Il a aussi été observé qu’un enfant qui avait des comportements problématiques à l’école ne montrait pas ces comportements au Club Minecraft. Lorsqu’il lui a été demandé ce qu’il avait tiré de cette expérience, il a eu cette réponse extraordinaire : “J’ai appris que les gens pouvaient être sympa




Ce n’est pas la première fois que Minecraft est utilisé dans le domaine de la santé ou de l’autisme. Cet exemple montre que pour un coût très modeste, il est possible d’utiliser un jeu vidéo dans un médiation qui a des effets rapides et importants sur les enfants.




SOURCE

http://wkuherald.com/life/article_4c7719f4-8e4f-11e5-b18f-473acd4e7dd8.html