mercredi 23 mars 2016

Un adulte sur deux est un joueur de jeu vidéo

Une enquête menée par le Pew Research Center conduite entre Juin et Juillet 2015 auprès de 2001 adultes américains donne une vision plus précise des joueurs de jeux vidéo. Les données sont amércaines, mais du fait de la globalisation, elles sont très probablement valides pour le public français.

Ce sondage est intéressant parce qu'il montre que les jeux vidéo ne sont pas une activité juvénile. Il montre aussi que les joueurs sont conscient des questions qui concernent la représentation des femmes et des minorité dans les jeux vidéo

















  • L’identité
Près d’un américain sur deux joue aux jeux vidéo. Parmi eux, 10% se voient comme des gamers. D’une façon générale,les hommes ont plus tendance à s’identifier comme gamer que les femmes. Cette tendance est plus prononcée chez les jeunes.




  • La violence
Quatre adultes sur 10 pensent qu’il y a un lien entre les images violentes des jeux vidéo et les comportements violent. Cette relation est davantage faite par les hommes que par les femmes. Une légère majorité  (53%) est en désaccord avec l’affirmation “les personnes qui jouent avec des jeux vidéo violents ont tendance à être violents”.



  • Les attitudes vis à vis des jeux vidéo
Les joueurs de jeu vidéo ont davantage tendance que les autre a présenter les jeux vidéo d’une manière positive. Les attitudes des joueurs envers les jeux vidéo sont très variables. 26% des adultes pensent qu’ul s’agit d’une perte de temps, 24% affirment le contraire. Pour un tiers, certains jeux vidéo sont une perte de temps et 16% ne savent pas trop quoi en penser.

Les même hésitations se retrouvent à propos des compétences comme la résolution de problème, le travail d’équipe et la communication  que les jeux vidéo peuvent développer. 17% des adultes pensent que cela est vrai de la plupart des jeux vidéo et 47% pensent que cela est vrai uniquement de quelques jeux vidéo.





  • Les minorités

Les joueurs de jeux vidéo ne s’accordent pas sur la manière dont les femmes et les minorités sont présentées dans les jeux vidéo.
33% des joueurs et 46% des gamers ne pensent pas que les minorités sont présentées négativement dans les jeux vidéo. Mais 9% des joueurs et 10% des gamers pensent l’inverse tandis  61% des non-joueurs restent dans l’expectative.
26% de ceux qui jouent aux jeux vidéo et 35% des gamers ne pensent pas que les femmes sont présentées négativement dans les jeux vidéo. 16% des joueurs et 24% des gamers pensent que les femmes sont présentées négativement. 55% des non-joueurs ne se prononcent pas.

Que pensez vous de ces chiffres ? Est ce qu'ils reflètent votre pratique ?