mardi 28 septembre 2010

Fellation trop chère

 

The Tongue

 

Cela ne vous aura sans doute pas échappé : Rachida Dati a fait un lapsus dans lequel la fellation vient à la place de l’inflation. “J’ai juste parlé un peu trop vite” a-t-elle commenté, sans doute là aussi un peu trop vite.

Je ne comprends pas que le personnel politique soit tout à fait incapable de reconnaitre un lapsus. Après tout, tout le monde a un inconscient, et l’émergence d’un désir dans un discours très formaté est plutôt une bonne nouvelle. Malheureusement, après ces petits bonheurs de l’inconscient, ce qui vient est plutôt la rationalisation voire même le déni.

On doit à Sigmund Freud d’avoir rapproché le lapsus du rêve et d’en avoir fait une formation de l’inconscient. Comme le rêve, le lapsus témoigne pour Freud  d’un désir inconscient qui peut transparaitre de façon plus ou moins directe. Les neuropsychologues y voient un trouble de l’attention. Du fait d’un relâchement attentionnel, le discours est moins contrôlé et s’égare.

Dans psychopathologie de la vie quotidienne, Freud cite le président du Reichtag autrichien ouvrant la séance par un : « Messieurs, je constate la présence de la majorité des membres et déclare donc la séance fermée... pardon, ouverte... ». L’erreur est interprétée par Freud comme le signe d’un dévoilement de désir : il ne souhaite nullement que la séance s’ouvre. Il voudrait déjà en parler au passé.

Les politiques, grands orateurs, nous offrent ne nombreux lapsus :

"le Conseil Constitutionnel rendra sa démission demain ..." Dominique de Villepin à la place de “rendra sa décision demain”

“Au bout de deux ans d'enquête, deux juges indépendants ont estimé que les coupables devaient être traduits devant un tribunal correctionnel”. Nicolas Sarkozy

"J’ai lancé toutes les procédures pour renforcer la fraude fiscale” Eric Woerth

“J'ai rappelé au Premier ministre autrichien” Lionel Jospin, en parlant du premier ministre Hongrois" 

Je ne crois pas à la démo…gagie” Jean-Pierre Raffarin

“Monsieur Louis Valéry Giscard d'Estaing” ...Christine Lagarde s’adressant à Louis Giscard d’Estaing,  fils de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing, sur une question sur le fonds stratégique d'investissement.

Et vous, quel est votre lapsus préféré ?