jeudi 9 septembre 2010

La femme qui oubliait chaque nuit

Les grandes avancées en psychologie se sont souvent faites au travers de l’examen de cas exemplaires. On se souvient par exemple de ce que nous devons à H.M. pour la compréhension des structures cérébrales impliquées dans la mémoire.

Les neuropsychologues sont confrontés au cas d’une femme de 48 ans qui oublie chaque nuit ce qui s’est passé dans la journée. Le phénomène s’est installé après un accident de voiture en 2005. Du fait de l’absence de lésion cérébrale, FL (c’est le nom qui lui a été donné)a d’abord été prise pour une simulatrice. Des tests plus poussés ont montré que FL pensait oublier ce qui lui était arrivé la veille. Consciemment, elle n’a pas accès à ces informations, mais elle peut les restituer lorsqu’elle n’en a pas conscience.

Les chercheurs ont été étonné de voir a quel point les symptômes de FL ressemblent à ceux de l’héroïne du film Amour et amnésie. FL dit ne pas avoir vu le film mais être fan de Drew Barrymore qui joue le rôle principal

Il a été établit que FL peut dormir entre quatre et six heures par nuit sans présenter d’amnésie rétrograde. Elle se tient à se régime en se réveillant toutes les trois heures et demi de sommeil.

Il n’y a malheureusement pas eu d’investigation psychodynamique qui permettrait d’avoir quelques lumières sur la structure de la personnalité de FL et notamment de répondre a l’hypothèse qui vient immédiatement à l’esprit : hystérie ?

 

 

Smith, C., Frascino, J., Kripke, D., McHugh, P., Treisman, G., & Squire, L. (2010) Losing memories overnight: A unique form of human amnesia. Neuropsychologia. DOI: 10.1016/j.neuropsychologia.2010.05.025 Losing memories overnight: A unique form of human amnesia